Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 décembre 2012 3 26 /12 /décembre /2012 11:11

Hllid.jpgLu sur TF1-NEWS :

« Johnny Halliday s’invite dans la polémique Depardieu ... en image.

Sous le message : Sacré gégé haha, on peut voir une représentation de Gérard Depardieu, nu, en Manneken-Pis, urinant sur François Hollande ».

Des « artistes » ou comme tels auto-proclamés, illettrés ou incultes et vulgaires sont contraints de recourir à l’image pour vomir leur fiel. On comprend que La Princesse de Clèves ne soit pas leur tasse de thé. Hormis cela, seulement une simple  question : « De l’artiste et de son modèle, Minable est-il le nom » ?

Partager cet article
Repost0
16 décembre 2012 7 16 /12 /décembre /2012 13:21

depardieu_fuite_hub.jpgParce que le Premier Ministre de la République, qui a entre autres tâches de veiller à ce que  « Pour l’entretien de la force publique, et pour les dépenses d’administration, une contribution commune ... indispensable ... (soit)  également répartie entre tous les Citoyens, en raison de leurs facultés »[1] , a jugé minable votre exil fiscal en Belgique, vous vous êtes considéré personellement insulté et avez revendiqué le droit d’être respecté.

Oui, tout citoyen a droit au respect. Mais tout droit implique un devoir réciproque. Donc respect des autres, notamment respect des autres voyageurs quand on prend l’avion, respect des autres quand on circule sur la voie publique, à pied ou à scooter. En un mot, respect de ses concitoyens dans tous les actes de la vie publique. C’est le bien vivre ensemble.

Vous avez payé en 2012 vos impôts sur vos revenus ? Bravo, vous vous êtes conformé en bon citoyen à l’article XIII de la déclaration des droits de 1789 reprise dans le préambule de la Constitution de notre République. Voir plus haut. Cela n’est pas une sanction, ne vous déplaise, mais un devoir. 85% de vos revenus dites-vous ? Non le plus fort pourcentage de prélèvement pour l’impôt qui est progressif ne concerne que la dernière tranche des revenus. Et cette progressivité se justifie pour conserver une certaine équité au regard des écarts considérables entre les niveaux de revenus. « En raison de leurs facultés » dit l’article XIII cité. Au demeurant, cela ne vous a pas empêché de vous rendre propriétaire « d’un somptueux et gigantesque atelier, niché au milieu d’un jardin, à l’arrière de votre hôtel particulier, un rêve architectural au cœur de Paris »[2] Autre chose que d’être astreint au RSA ou à l’assiduité à Pôle Emploi, ne croyez-vous pas ?Quant à 2012, en vérité, vous avez encore bénéficié du bouclier fiscal de Sarkosy qui a limité le prélèvcement à 50% maximum de vos revenus.

Enfin, vous vous proclamez citoyen européen. Pure posture. Vous savez bien que cela n’a aucune consistance juridique ni même pratique. Si vous souhaitez qu'on vous prenne pour un véritable citoyen européen, militez donc pour que dans toute l’Europe, un même régime fiscal s’applique à chacun afin qu’on n’assiste plus à ce jeu pervers de chaises musicales entre mieux ou moins disant fiscaux. Un tel combat mené par un des artistes les plus fortunés et les plus médiatiques ancré dans son pays aurait un sacré panache et du coup, imposerait un éminent respect.

Salutations et bon vent.

 



[1] Déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789. Article XIII.

[2] Numéro de novembre 2012 du mensuel ELLE  DECORATION.

Partager cet article
Repost0
13 décembre 2012 4 13 /12 /décembre /2012 13:07

 

f1.jpgLe chanteur Johnny Halliday, l’homme d’affaires Bernard Arnault et l’acteur-homme d’affaires Gérard Depardieu (dont le patrimoine total englobant ses biens immobiliers et ses investissements, est estimé à 85 millions d’euros) après quelques autres parmi les plus grosses fortunes de France ont décidé de s’expatrier en Belgique pour différentes raisons déclarées, mais qui ont surtout pour effet évident de mettre leur fortune à l’abri du fisc.

Tout ce beau monde a réuni de telles fortunes grâce en principe à leurs efforts personnels et à leur talent dans le domaine des affaires ou du spectacle. Mais mentionnons tout de même que cette fortune, ils la doivent autant au travail et au talent de leurs  salariés ou à la contribution pécuniaire de leurs admirateurs lors de leurs prestations, ces millions d’anonymes qui tout au long de leur vie de labeur ne totaliseront jamais ce que ces nantis tirent en une journée de leur patrimoine. Et ces anonymes n’échapperont jamais à l’impôt, cet impôt dont l’objectif est de permettre à l’Etat de remplir ses devoirs envers les citoyens. Rappelons ce que dit la déclaration des droits de l’homme de 1789, et repris dans le préambule de notre constitution :

Préambule de la Constitution de la Vè République :

Le peuple français proclame solennellement son attachement aux Droits de l'homme et aux principes de la souveraineté nationale tels qu'ils ont été définis par la Déclaration de 1789, confirmée et complétée par le préambule de la Constitution de 1946, ainsi qu'aux droits et devoirs définis dans la Charte de l'environnement de 2004.

....

Article XIII de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789 :

Pour l’entretien de la force publique, et pour les dépenses d’administration, une contribution commune est indispensable. Elle doit être également répartie entre tous les Citoyens, en raison de leurs facultés.

...

En clair, cela signifie que chacun doit contribuer en fonction de ses capacités au bon fonctionnement de l’administration publique. Donc, l’Etat est en droit de prélever une part raisonnable des revenus de chacun afin d’assurer les tâches qui lui incombent au service du pays. Il s’agit par exemple de la sécurité du territoire et des citoyens, de la santé, ou de l’éducation entre autres. C’est l’essence même de l’impôt sur le revenu. Et pour qu’il soit équitable, il doit être progressif.  A chacun selon ses moyens. Tout cela porte un nom : le patriotisme et la solidarité.

Faut-il que l’appât du gain et de la richesse ait pris un tel degré d’âpreté dans le cœur de  certains privilégiés pour qu’ils en oublient ou bafouent cet esprit de solidarité ou de sollicitude envers leurs concitoyens au point de refuser de consentir à la moindre obole soustraite non pas du nécessaire mais, compte tenu du niveau de leur fortune, du superflu ? Et ils ont le toupet de parler de confiscation là où il s’agit de solidarité.

Ecoutons le philosophe André Comte-Sponville :

« Imaginez un individu parfaitement respectueux de la légalité du pays dans lequel il vit, qui ferait toujours tout ce que la loi impose, qui ne ferait jamais ce que la loi interdit - le parfait légaliste. Mais qui s'en tiendrait à cette unique détermination. Et essayons de voir ce qu'il pourrait en advenir. ..

Aucune loi n'interdit le mensonge - sauf dans quelques circonstances, par exemple commerciales ou contractuelles, particulières. Cela peut dépendre de la fonction qu'on exerce.

Aucune loi n'interdit l'égoïsme.

....

Aucune loi n'interdit le mépris. Aucune loi n'interdit la haine.

Aucune loi n'interdit - c'est aussi bête que cela - la méchanceté.

Si bien que notre individu parfaitement légaliste pourra, en toute légalité républicaine, être menteur, égoïste, plein de haine et de mépris, en un mot méchant. Qu'est-ce que ce sera d'autre qu'un salaud légaliste? «[1] 

 

Toutes les civilisations ont cultivé l’instinct de solidarité entre les individus. Le christianisme a évoqué la parabole du bon samaritain. La civilisation occidentale l’a traduit entre autres par la fable de l’aveugle et du paralytique ou du lion et du rat. La civilisation orientale l’illustre par le symbole de la tortue portant l’aigrette sur son dos. Par temps de sécheresse, l’aigrette emporte la tortue vers d’autres régions lacustres. En échange, en temps de crues, la tortue porte l’aigrette sur sa carapace pour lui permettre de pêcher.

Quelle piètre société est devenue la nôtre



[1] André Comte-Sponville : Le capitalisme est-il moral ? Albin Michel- p52-53

Partager cet article
Repost0
7 décembre 2012 5 07 /12 /décembre /2012 17:24

Cracra+et+momo+couleur-763136+margMme Duflot ministre au sein du gouvernement Ayrault et son collègue écologiste sont censés pratiquer en toute loyauté la solidarité gouvernementale. Et leur accord conclu avec le P.S en vue des élections législatives leur avait  permis d’obtenir un groupe autonome au Parlement et 2 postes ministériels alors qu’ils ne représentent au plan national que moins de 3% des électeurs (élections présidentielles de 2012 : 2,31% pour Mme Joly).

En outre, Mme Duflot, soignant son avenir politique, s’est vu assurer un parachute gagnant dans un fauteuil à Paris.

Or, tout en s’accrochant à leur portefeuille ministériel comme la moule au rocher, ces deux éminences soutiennent ouvertement les manifestants qui s’opposent violemment au programme de l’aéroport de Notre-Dame des Landes cher au premier ministre Jean-Marc Ayrault fermement soutenu par le président de la République et son gouvernement. Quant à M. Mamère, il reste député-maire de Bègles en Gironde tout en manifestant son soutien au programme de son parti EELV (Ecologistes) pour le non-cumul des mandats.

Par ailleurs, les écologistes prônent un changement de modèle de société fondé sur un autre rythme de croissance, voire une certaine décroissance, alors que leurs ministres participent à un gouvernement qui œuvre pour plus de croissance, garant de plus d’emplois. Et que dire de la question de l’énergie et de ses sources ? On n’est plus à une contradiction près. Et on ne parle pas des grincements de dents sur d’autres dossiers en cours. A trop faire le grand écart, gare aux déchirures...

Autre bouffonnerie dans le camp d’en face: on voudrait s’amuser de la farce grotesque que nous jouent MM. Copé et Fillon dans leur course à l’échalote, eux qui n’avaient de cesse d’accuser la gauche au gouvernement d’incompétence ou d’amateurisme. Ce serait plutôt à pleurer tant la démocratie par leur pantalonnade est bafouée et jetée aux orties. Incapables qu’ils ont été d’organiser et de mener à bien une consultation interne en vue de gouverner un parti de 200 000 adhérents, ils ont l’immense culot de revendiquer le droit de diriger un pays de 60 millions de citoyens! Et ça a l’outrecuidance de donner des leçons aux autres. Fort heureusement pour les pitres, le ridicule ne tue plus ! Mais gare aux bonimenteurs et autres démagogues  de l’extrémisme qui guettent tapis dans l’ombre.

 

Partager cet article
Repost0
30 novembre 2012 5 30 /11 /novembre /2012 11:24

6a00d8345194ae69e201287720a290970c-320wi.jpg

Partager cet article
Repost0
18 novembre 2012 7 18 /11 /novembre /2012 13:56

Deux-manifestations-ce-week-end-contre-le-mariage-pour-tous

L’hebdomadaire « Marianne » du 10 au 16 novembre 2012 titre page 46 : « Mariage homo, les réacs se déchainent...Qu’attend la gauche pour riposter » ?

A s’en tenir à cette formulation, on pourrait penser que tous les opposants au mariage homo seraient des « réactionnaires », en fait d’ obtus retardataires  et que toute la gauche de par son positionnement en la matière serait en situation de riposter.

Taxer quiconque de réactionnaire dès qu’il s’oppose à un courant nouveau a pour le moins un parfum d’intolérance, et  du coup, promettrait ipso facto à la pensée unique bien des jours radieux.

Et d’ailleurs, les quelque 70 000 manifestants recensés à Paris selon la préfecture de police, 200 000 selon les organisateurs, les 22 000 personnes à Lyon, à Marseille entre 6 000 et 8 000 personnes selon les chiffres officiels, 4 500 personnes à Nantes selon la préfecture, 2 500 personnes à Rennes, etc ... sont-ce toutes des « réactionnaires » ou des homophobes ? Soyons sérieux. 

Quant à la gauche, on sait bien que sur la question, elle est traversée de courants contradictoires. Alors, riposter ? Contre qui ?

Au demeurant, l’opposition ne se manifeste pas tant sur le mariage homo en soi que sur la question conséquente , à savoir le sort que l’on fait pour l’enfant de sa généalogie naturelle. Tout enfant a le droit de savoir qu’il est né d’un père et d’une mère. Son histoire personnelle et sa position dans la chaine de l’humanité prennent là leur origine.

On ne cesse de nous répéter que ces problèmes n’ont aucune incidence sur l’évolution de l’enfant. La belle affaire ! Aucune étude scientifique indépendante n’a été menée à long terme sur le sujet. Toutes celles dont d’aucuns se réclament ont été effectuées par des militants de la cause homo.

Il n’y a dans tout cela aucune phobie contre les homosexuels auxquels il n’est nullement question de dénier le droit de s’aimer. Mais pour les opposants, il importe de faire primer le droit DE l’enfant sur celui du droit A l’enfant. Et que chacun assume sa différence.

 

Partager cet article
Repost0
16 novembre 2012 5 16 /11 /novembre /2012 13:40

11016068.jpgSortir du nucléaire ? En tout cas, pour l’heure, la seule solution de remplacement disponible serait les combustibles fossiles ( pétrole ou charbon). A l’évidence, hors de question.

Les énergies renouvelables ? En l’état, ce ne peut être qu’un complément de ressources, et encore, bien modeste. Elles présentent un double handicap : elles sont intermittentes, l’énergie produite est totalement dépendante de l’état du ciel. Et on ne sait pas la stoker.

En effet, comment emmagasiner le courant non consommé pour le restituer à la demande, à la nuit tombée ou quand il n’y a pas de vent ? Et si on veut développer le parc d’automobiles électriques ou hybrides par exemple, comment assurer de façon satisfaisante et continue la distribution du courant, notamment si des milliers de véhicules ont besoin de recharger leurs batteries en même temps, et sachant que le chargement complet d’une batterie de voiture nécessite autant d’électricité qu’une maison.

On voit bien que la transition énergétique par la sortie du nucléaire prendra beaucoup de temps. Au stade expérimental actuel, les batteries connues sont des accumulateurs géants, de plusieurs mètres cubes. Et toutes sont chères à réaliser. De longues recherches sont donc encore à effectuer. Et pourquoi se priver de rechercher par ailleurs les moyens satisfaisants d’exploiter les gaz de schistes autrement que par la fracturation hydraulique ? Les techniques évoluent au rythme du travail des chercheurs, et ce qui est dommageable aujourd’hui pourrait devenir bénéfique plus tard.

Quand à l’aspect social, les écologistes nous affirment que la sortie du nucléaire engendrera des milliers d’emplois nouveaux qui permettront de résoudre le problème de la reconversion des spécialistes du nucléaire. Or, ces derniers sont pour la plupart hautement qualifiés et on ne les reconvertit donc pas aussi facilement à des tâches complètement différentes. En outre, le démantèlement des centrales nucléaires coûte très cher.

Au demeurant, on se souvient que naguère, des économistes distingués nous affirmaient avec beaucoup d’aplomb qu’il convenait désormais de se tourner vers les technologies nouvelles ou les activités de services, toutes prometteuses de millions d’emplois nouveaux, certains encore inimaginables, et de délaisser l’industrie et les activités polluantes aux pays en voie de développement. Cela devait devenir une ère de prospérité et d’emplois mirifiques. Bref, on nous promettait la croissance infinie. On sait ce qu’il en est advenu. Amère constat. Les prophètes des lendemains qui chantent, on a déjà donné.

 

Partager cet article
Repost0
7 novembre 2012 3 07 /11 /novembre /2012 13:32

conqu^te2

Monsieur Bouteflika, président de la République Algérienne exige inlassablement que la France fasse sa repentance pour les « crimes » commis jadis par le colonialisme français envers l’Algérie.

Il n’a de cesse d’exploiter en l’exacerbant le réflexe nationaliste de son peuple, comme pour masquer les  impasses et les lacunes, voire les turpitudes  de sa politique intérieure. Comment expliquer par exemple qu’après 60 ans de confiscation du pouvoir par un parti pratiquement unique, le FLN, les richesses du pays, notamment tirées du pétrôle, n’aient pas permis de le sortir du marasme et de la pauvreté généralisée ?

La repentance où chacun est invité à battre sa coulpe, vêtu de bure, la corde au cou et les piedsd nus, , est devenue une sorte de mode au chapitre de ce qui se veut être une démarche historique. Or, l’Histoire n’avance pas au rythme d’auto-flagellations  complaisantes ou de mea-culpa morbides. Il revient aux historiens de se réunir autour de la même table et de tout mettre à plat afin de faire surgir la vérité. C’est quand chacun aura balayé devant sa porte que pourra émerger un récit authentique et universellement reconnu comme l’Histoire. Ainsi avance la connaissance.

Crimes du colonialisme ? Sans conteste. Mais seulement du colonialisme ? Et tout d’abord, qu’entend-on par colonialisme ? Les conquêtes grecque et romaine de l’Antiquité, était-ce du colonialisme ? La conquête arabe des VIIè et VIIIè siècles était-elle du colonialisme ? Et ces évènements se sont-ils déroulés en dentelles ?

De plus, les atrocités qui ont accompagné les guerres de décolonisation du XXè siècle ont-elles été le monopole d’un seul camp ?

S’agissant de l’Algérie, les massacres de Melouza, ordonnés par le colonel Saïd Mohammledi en 1957 et perpétrés par les troupes du capitaine Arab assisté du lieutenant Abdelkader El Bazraki de l'ALN[1], où le FLN a sauvagement exterminé une population entière (315 victimes) favorable au MNA[2] concurrent, ou celui du Constantinois[3] déclenché par Zighout Youssef en 1955 (145 victimes, hommes femmes et enfants, dont 70 des 130 européens et environ 70 musulmans massacrées à coups de haches et de pioches), le massacre des harkis lâchement abandonnés aux mains des soldats du FLN,  échapperaient-ils  à la repentance parce qu’exécutés par les dits colonisés ?

Pour rendre service à M. Bouteflika, on pourrait lui conseiller de faire son propre examen de conscience, éventuellement sa propre repentance envers son peuple, puis de mettre de l’ordre et de la rationalité dans sa politique intérieure ; après quoi, il pourrait encourager ses propres historiens à collaborer avec ceux des autres pays en vue de faire avancer la réflexion historique. Connaissance explication et compréhension se passent aisément de repentance d’aucune sorte.

 



[1] Armée de Libération Nationale (bras armé du FLN)

[2] Mouvement Nationaliste Algérien, (indépendantiste, concurrent du FLN)

[3]  A la mine de pyrite d’El Halia à 3km de Philippeville

Partager cet article
Repost0
6 novembre 2012 2 06 /11 /novembre /2012 13:22

Pecheurs-Hainan-Chine_galleryphoto_paysage_std.jpgLa droite rabâche sans discontinuer: « Y a qu’à faire ..., y a qu’à..., y a qu’à... », persuadée qu’en martelant indéfiniment les mêmes fadaises, elle déstabilisera un gouvernement arrivé en place par la volonté du peuple souverain. Mais s’il devient si urgent et impératif de faire, c’est donc que ça n’a pas encore été fait. Or, on sort de dix années ininterrompues de gouvernement de droite. Que n’ont-ils engagé dès l’élection de leur mentor Sarkosy en 2007 les réformes suggérées et jugées si importantes, voire décisives pour le redressement économique de notre pays ?

Par exemple, si les 35 heures leur paraissaient si néfastes, pourquoi ne pas les avoir abolies ? Si la TVA dite sociale était indispensable, pourquoi avoir attendu dix ans et la veille de l’élection présidentielle de 2012 pour la proposer ?

La gauche a pris en héritage une situation calamiteuse. Le rapport Gallois de novembre 2012 émet le diagnostic suivant :

Part de l’industrie dans la valeur ajoutée : recul de 18% en 2000 à 12,5% en 2011

Part de marché des exportations françaises : recul de 12,7% en 2000 à 9,3% en 2011

Solde de la balance commerciale hors énergie : recul de +25 milliards en 2002 à -25 milliards en 2012.

La droite raide dans ses bottes répond : « Oui, mais il y a eu la crise ». La belle affaire. La crise a bon dos. Elle a débuté en 2008. Or, on sait que la chute s'est poursuivie entre 2002, élection de Jacques Chirac président de la République et 2007, Sarkosy faisant partie du gouvernement c’est à dire avant le déclenchement de la crise.,

Ainsi, on note :

Déficit public : de 3,1% du PIB en 2002 à 3,3%M du PIB en 2008.

Dette publique : de 892 milliards € en 2002 à 1272 milliards € en 2008.

Emploi : 2,1 millions de chômeurs en 2002 ; Chiffre inchangé en 2008.

Commerce extérieur : de + 3 milliards € en 2002 à -42 milliards en 2008.

Et cela n'a pas céssé jusqu'en 2012.

Et ils ont le toupet, après avoir pratiqué durant dix ans une politique bénéfique aux plus favorisés de venir donner des leçons à une gauche attelée aux commandes seulement depuis six mois pour tenter de sortir le pays du marasme dans lequel les petits marquis de l’UMP nous ont enfoncés.

La lutte contre la crise et le déclin est une véritable guerre. Il y faut un consensus et une mobilisation de toutes les énergies. Pour cela, il importe que le combat repose sur une véritable justice sociale. Chacun doit contribuer à l’effort selon ses moyens. C’est ce que semble promouvoir le gouvernement, et que le peuple avait semblé admettre.

Or, au moment d'entrer dans le vif du sujet, nous voilà revenus à nos vieux démons : Oui à l’effort, à condition que ce soit celui des autres. Pas touche à mon pré carré. Pourtant, n’a-t-on pas dit TOUS ? Oui. Il faut que tout le monde soit sur le pont, à la manœuvre. Nous nous en sortirons ensemble, ou bien nous coulerons tous.

La gauche n'a pas été élue pour ménager les uns ou les autres, mais pour relever le pays afin que chacun puisse à nouveau regarder l'avenir avec optimisme.Le civisme est l'affaire de chacun.

 

Partager cet article
Repost0
2 novembre 2012 5 02 /11 /novembre /2012 14:51

 

bioethique2Dans son laboratoire, le chercheur tente de découvrir tout ce qui dans son domaine est possible ou ne l’est pas. TOUT. Il s’agit de faire avancer la connaissance, et à ce stade, il n’est pas question de morale. Le savant Einstein a fait avancer la connaissance dans le domaine de l’atome, point. Cela n’a sans doute pas empêché le citoyen Einstein, au lever de son lit, dans sa maison, ou au milieu des siens de se poser des questions d’éthique. Au demeurant, n’a-t-il pas dit :  

« La valeur morale ne peut pas être remplacée par la valeur intelligence, et j'ajouterai: Dieu, merci  »

Comme tout savant, il a cherché à découvrir les potentialités de la nature ici et maintenant, et seulement cela.

De même, avec la technique des cellules souches IPS dont l'inventeur est le japonais Shinya Yamanak, lauréat du prix Nobel de médecine 2012, on sait qu’il est désormais possible de fabriquer des spermatozoïdes et des ovules à partir de fibroblastes, des cellules que l'on trouve sous la peau. Mais à partir de là, « Le passage de ces techniques à l'espèce humaine est juste une question de temps, et les associations homosexuelles militeront pour que ce délai soit bref « [1]

Or, il ne s’agit plus ici de science, mais d’éthique. Les découvertes de la science doivent elles toutes être mobilisées sans distinction au profit du désir  de chacun?

Comme le savant Albert Einstein, le docteur Shinya Yamanak  a fait son travail de chercheur. Nul ne sait ce que le citoyen Shinya Yamanak en a conclu en conscience. Et grâce à la science, les avancées de la connaissance font que ce qui est impossible aujourd’hui peut très bien devenir possible demain. Le propre de l’esprit humain est de chercher à repousser toujours plus loin les limites de la connaissance. Au citoyen ou à ses mandataires donc de tracer en conscience les contours de ce qui fait la dignité humaine.

« Science sans conscience n’est que ruine de l’âme ». Mais au chercheur la science, moteur de la connaissance, et au citoyen la conscience, moteur de l’individu pensant. Les humains l’ont bien compris qui ont créé hors du monde scientifique une instance qui dit la morale. C’est chez nous le comité national consultatif d’éthique. Qu’il fasse son travail en aval de la découverte. Au plan international, les Nations Unies ont déclaré que "Les Etats membres sont invités à adopter toutes les mesures voulues pour protéger comme il convient la vie humaine dans l'application des sciences de la vie". Tout est dit.

 



[1] Le Monde Sctence et Technoi du 27/10/2012

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de roger.rossi.over-blog.com
  • : questions d'actualité. Evènements vécus.
  • Contact

Recherche

Liens