Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 mars 2022 7 27 /03 /mars /2022 13:15
Macron et l'Enseignement

« Macron et les profs : un débat escamoté ». Philippe Bernard. Le Monde 27/3/2022. P ;36

Mais escamoté par qui ? Les Enseignants, d’indécrotables conservateurs ?

Enseignant conservateur, un oxymore !

Non, Monsieur Macron et vos thuriféraires, les enseignants ne refusent pas de travailler autrement afin de favoriser l ‘accès de tous à la connaissance et d’assurer un bon fonctionnement de l’ascenseur social. Bon nombre d’entre eux s ‘y efforcent déjà spontanément et parfois héroïquement sans reconnaissance. Or, le déclassement de l’enseignement français et le creusement des inégalités perdurent ou s’accroissent.

Les enseignants en sont-ils responsables ? Est-ce véritablement leur travail qui est en cause ? Pour gagner plus, suffirait-il de les contraindre à plus de travail ? Seraient-ils des paresseux ?

On reconnaît que comparés à leurs collègues européens, les enseignants français sont parmi les plus mal payés. Ce qu’ils réclament, c’est qu’avant de leur en demander plus, il conviendrait de reconnaître en toute équité la nécessité d’un rattrapage. Faut-il rappeler qu’en France, le salaire d’un enseignant débutant qui correspondait à 2,3 fois le smig en 1980 ne correspond plus en 2020 qu’à 1,2 fois ce smig ?

Cela une fois réglé, quelques questions dérangeantes subsistent qu’il faudra bien traiter.

Notre patrimoine culturel et artistique, nos connaissances scientifiques ne sont-ils pas l ‘apanage de tous ? Comment en permettre l’accès à tous, sans en édulcorer les contenus sous aucun prétexte ? Et comment favoriser l’épanouissement de toutes les intelligences ?

N’a-t-on pas entendu naguère un ministre de l’Education nationale brocarder les enseignants défenseurs du patrimoine culturel en proclamant par dérision « Gardarem lou Balzac », les assimilant à de braves babacools attardés jadis défenseurs du Larzac ?

Et s’est-on demandé comment des jeunes issus de milieux défavorisés et sans aucune aide extérieure parviennent à assimiler des connaissances parfois ardues, une fois sortis des cours ?

Quant à l’accès au savoir en autonomie, il faudra bien aborder la question des moyens. Combien de temps, souvent anormalement long, de nombreux  lycéens ou étudiants  doivent-ils attendre en bibliothèque pour obtenir en consultation un ouvrage nécesaire à leur travail ? Nos décideurs devraient de temps en temps fréquenter les bibliothèques universitaires ou la bibliothèque Sainte Geneviève à Paris justement proche de l’Assemblée nationale pour en tenter l’expérience. Que de temps perdu à attendre une place ou un livre !

Et que de problèmes de personnel et de moyens, gérés de manière comptable et niés par les adeptes de la calculatrice et du dogme de l’équilibre budgétaire, mais subitement adorateurs du « quoi qui l’en coûte » dès qu’il s’agit de la plus-value ?

Tout cela ne mériterait-il pas une sérieuse concertation avec les praticiens du terrain, mais abstraction faite de la baguette illusoirement  magique du bidouilleur en chef ?

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de roger.rossi.over-blog.com
  • : questions d'actualité. Evènements vécus.
  • Contact

Recherche

Liens