Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 décembre 2018 2 11 /12 /décembre /2018 13:28
Mcron, président des riches, mythe ou réalité?

En examinant à la loupe le caractère de ses réformes, force est de constater que dès son élection à la tête de l’Etat, Macron s’est empressé de soulager la facture des plus riches ( suppression de l’ISF sur le patrimoine mobilier, flat tax, suppression de l’exit-taxe) tandis qu’il alourdissait la fiscalité des moins lotis (CSG, taxe sur les carburants, décrochement des pensions de retraites de l’indice des prix).

En admettant que la réforme sur la taxation du capital portera ses fruits, ce qui est loin d’être prouvé, cela ne serait pas effectif avant deux ans, tandis que le matraquage des plus faibles n’attend pas.

Cadeaux d’autant plus conséquents aux plus riches que depuis 1993, selon Thomas Piketti, on assiste à une hausse spectaculaire et continue du nombre et des montants des patrimoines financiers. Et bien plus vite que les patrimoines immobiliers qui du reste, ont eux-mêmes beaucoup progressé. D’ailleurs, toujours selon Thomas Piketti, les recettes de l’ISF ont plus que quadruplé entre 1990 et 2017, passant de 1 milliard à 4 milliards d’euros. C’est dire la vitalité de la fortune des nantis.

En outre, alors que rien n’est exigé de ces nantis en échange des largesses consenties, des contrôles strictes et des contreparties sévères sont opposées aux modestes.

Mais au delà des théories auxquelles semblent se conformer les mesures entreprises, qu’en est-il réellement ?

Tandis que la réforme de l’ISF et de la fiscalité sur le capital coutait 5 milliards d’euros, la hausse de la CSG rapportait environs 4,5 milliards. Autrement dit, on prenait dans la poche des plus faibles pour faire des cadeaux aux plus riches. On déshabille les pauvres pour vêtir les riches ! Belle politique sociale !

De même, on constate que l’investissement des entreprises, au lieu de progresser ralentit. Et si les investissements étrangers en France progressent, c’est selon certains cabinets d’audit en partie grâce autant au Brexit et aux mesures adoptées sous la présidence Hollande que grâce aux réformes de la présidence Macron. Ajoutons à cela qu’on constate une forte envolée des placements de capitaux en assurance-vie ou en obligations et emprunts d’Etat. Quant aux exilés fiscaux, ils ne se bousculent pas pour rentrer. Rien donc qui profite réellement à la création d’emplois.

Autre effet pervers, les dons aux associations régressent, les retraités voyant leurs revenus rognés, et les riches n’y attendant plus de compensation fiscale.

Macron doit donc reconnaître qu’il a tout faux. Ce n’est plus des mesurettes qu’attendent les gilets jaunes, c’est une réforme profonde de la politique économique et sociale du Président Macron. On n’attend pas de lui qu’il « entende », mais qu’il réagisse !

Monsieur le Président, il y a urgence. La Maison brûle !

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de roger.rossi.over-blog.com
  • : questions d'actualité. Evènements vécus.
  • Contact

Recherche

Liens