Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 décembre 2018 3 05 /12 /décembre /2018 09:34
les gilets jaunes à la Place de l'Etoile

Mardi 4 décembre 2018, lors de l’émission télévisée « C à vous » de la 5, à propos des manifestations des gilets jaunes sur la Place de l’Etoile à Paris, le journaliste Jean-Michel Aphatie, se fondant sur quelques signes visibles ou audibles tels que le drapeau tricolore brandi, le chant de la Marseillaise entonné ou le slogan « on est chez nous » scandé a cherché à suggérer que tout cela avait été clairement manipulé par le R.N. (ex Front National). Et sans se laisser entrainer vers on ne sait quel penchant complotiste, on ne peut s’empêcher de retenir que les chaines télés semblent avoir eu un goût immodéré pour les images de voitures brulées ou les débris divers de mobilier urbain tournées en boucle. Il y avait pourtant bien d’autres regroupement de gilets jaunes pacifiques ou débonnaires à divers carrefours de provinces ou à la périphérie de la Région parisienne. Evidemment, cela ne faisait pas assez « Image ».

Rappelons nous le vieil adage : « Qui veut noyer son chien l’accuse de la rage ».

Mais pourrait-on suggérer à M. Aphatie que devant l’Arc de Triomphe de l’Etoile et la flamme du Soldat Inconnu, les manifestants savaient quel en est le symbole et que cela a pu tout naturellement leur inspirer l’hymne national sans qu’ils aient à appartenir à quelque parti que ce soit?

Marine Le Pen souhaiterait pouvoir rejouer le second tour des élections de 2017 ? Et alors ? Cela occulterait-il les souffrances que veulent crier les citoyens excédés par l’arrogance et le mépris que leur renvoie la politique de Macron ?

Et se rappelle-t-il que les Champs Elysées et la Place de l’Etoile leur avaient été interdits par le ministre de l’Intérieur, et qu’en y défilant malgré l’interdiction ils entendaient affirmer haut et fort qu’ils y étaient de droit, et donc « chez Nous » ?

En la circonstance, sachons raison garder. La plupart des observateurs sérieux le reconnaissent : la colère qu’expriment désormais les gilets jaunes, les uns calmement, les autres avec une violence trop longtemps contenue vient de loin. A trop tergiverser et à espérer voir s’essouffler le mouvement,  M.Macron a laissé aux citoyens en colère le temps d’accumuler leurs multiples griefs contre sa politique socialement injuste et excessivement confiscatoire. A des degrés divers, ils expriment également leur révolte de se sentir abandonnés des services publics. Et ce n’est pas à coups de mesurettes que désormais l’Exécutif pourra les convaincre de sa bonne foi à répondre franchement à leur désarroi.

Emmanuel Macron a surgi de nulle part tout en promettant l’avènement d’un « Nouveau Monde ». Or, depuis 18 mois sous sa houlette, les citoyens « ne voient que le soleil qui poudroie et l’herbe qui verdoie »

Piètre perspective. Et pendant ce temps, la marmite boue dangereusement.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de roger.rossi.over-blog.com
  • : questions d'actualité. Evènements vécus.
  • Contact

Recherche

Liens