Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 décembre 2018 4 27 /12 /décembre /2018 09:24
De quoi les gilets jaunes sont-ils le nom?

Parti de la protestation contre la taxe (une de plus, une de trop ?) sur les carburants, le mouvement des gilets jaunes a progressivement avancé des revendications exprimant une profonde exaspération contre l’injustice sociale et le déficit de démocratie ou au moins du dialogue social. On a surtout assisté à une sorte de maelstrom sans tête d’affiche ou de ligne directrice, où chacun a mis ses propres préoccupations, l’événement surgissant à travers les réseaux sociaux sans meneurs donc, ni axe directeur.

Désormais, on évoque la possibilité de voir se constituer une liste labellisée « gilets jaunes » pour les élections européennes de 2019.

D’après les sondages en cours, cette liste gênerait à la fois les extrémistes des deux bords, mais aussi les anciens partis de gouvernement déjà fort atomisés.

Evidemment, cela pourrait être de surcroit pain béni pour la majorité qui verrait son score amélioré par rapport à la liste de l’extrême droite placée en tête. Une occasion de plus pour cette majorité d’exprimer « Nous ou le chaos » !

Mais est-ce cela le sens des élections européennes ?

Le mouvement des gilets jaunes jouit toujours de la faveur de l’opinion publique. Mais c’est justement parce qu’il est disparate, sans thème politique affirmé autre que la revendication de justice sociale et de démocratie. Mais dès qu’on aborde des questions touchant à la construction européenne, à la sécurité du monde et au terrorisme, aux questions de géopolitique, etc …, que pourrait répondre le mouvement des gilets jaunes pris dans sa globalité ou comme une formation politique constituée ?

Une telle perspective ferait une fois de plus d’une telle élection une entreprise dévoyée, un détournement de démocratie contre lequel justement semble aussi lutter ce mouvement.

Son entreprise ne pourrait prendre un peu de sens que s’il se structurait et s’il s’armait d’un commencement de corpus idéologique. Mais ses membres le souhaitent-ils tous, alors que nombre d’entre eux paraissent plutôt se complaire dans une sorte de démocratie directe sans leaders ni représentants désignés. Et hormis les questions de justice fiscale ou sociale, tout cela fait-il vraiment partie de leurs préoccupations ? A propos d’élections européennes, la question mérite d’être posée.

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de roger.rossi.over-blog.com
  • : questions d'actualité. Evènements vécus.
  • Contact

Recherche

Liens